Interview de Valery Drouet – auteur du livre “On a tué le cochon”

image005

 

image005

 

Valéry Drouet, ancien cuisinier dans la restauration gastronomique et Pierre-Louis Viel, photographe d’accessoires de mode ont publié ensemble pas moins de 80 livres de cuisine tels que « On a tué le cochon ». Quelles étaient leurs intentions en rédigeant ces ouvrages de cuisine ?Valéry Drouet répond à nos questions :

Qu’est-ce qui vous a amené à écrire ce livre ?

Une envie de faire un livre gourmand sur la bonne « bouffe » liée au cochon et de montrer également la méthode à l’ancienne ou l’on tuait le cochon dans les fermes et bien sur une envie commune avec Christophe l’éditeur qui de son côté aime beaucoup ce genre de recettes.

Quelle était votre intention ?

Donner des recettes simples aux gens en leur montrant que tout est bon dans le cochon, donner envie de cuisiner avec des produits simples.

Quels sont le/les lieu(x) où vous avez écrit pour ce livre ?

Travaillant à Paris et habitant en Normandie, je prends le train presque tous les jours pour me rendre en studio pour cuisiner et photographier mes recettes. Je passe donc beaucoup de temps dans les transports et c’est là que j’écris la majeur partie de mes livres. Sinon, au calme devant mon ordinateur dans mon bureau.

Quels sont vos auteurs favoris, ou ceux qui vous inspirent ou que vous considérez comme vos modèles ?

Il n’y a pas vraiment d’auteur « star » en éditions culinaires. Il y a des stars sur le nombre de livres vendus comme par exemple Jean François Mallet avec sa collection de livre « simplissime » mais qui, pour moi, son vraiment trop simplistes et n’ont pas beaucoup d’intérêt. Mes modèles sont davantage  les vrais “beaux livres” de cuisine de chef qui aujourd’hui nous livrent leur vraies recettes  et surtout écrivent des recettes réalisables pour presque tout le monde contrairement à il y a quelques années ou les chefs nous donnaient des recettes réalisables avec des ingrédients introuvables.

Comment avez-vous rencontré les Editions du Gerfaut ?

J’ai connu Christophe à l’époque ou il était aux éditions Fleurus/Mango. Nous avons fait une collection ensemble avec différents titres et le jour ou il a repris les éditions Gerfaut, il m’a recontacté car il voulait , depuis des années, que l’on fasse un livre sur le gibier, la chasse, sa passion. C’est avec le Titre « A poils et A Plumes” que j’ai commencé à collaborer avec les éditions Gerfaut, une première belle expérience qui nous a amené le photographe et moi à passer quelques superbes journées de chasse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Pas de produits dans le panier