Interview de Hubert Deveaux – auteur du livre “L’arbre qui cache la forêt”

hubert deveaux

hubert deveaux

Hubert Deveaux, éditeur et auteur de livres de référence, notamment chez Larousse et de livres d’humour tels que « L’arbre qui cache la forêt » nous raconte sa vie d’auteur, ses inspirations et sa rencontre avec les Editions du Gerfaut.

Qu’est-ce qui vous a amené à écrire ce livre ? Quelle était votre intention ?

J’aime la chasse sous tous ses aspects et je me suis aperçu qu’elle était présente dans notre vie bien au-delà de la simple pratique. Dans notre vocabulaire (j’ai d’ailleurs co-écrit un ouvrage à ce propos*), dans notre littérature, dans notre musique, dans nos arts plastiques, dans notre gastronomie… et qu’il y avait donc beaucoup de choses à en dire.

J’ai alors réuni, anecdotes, citations, informations et chiffres divers dans ce petit ouvrage que j’aurais aussi pu intituler « Florilège » ou encore « La Chasse dans tous ses états ».

Quels sont le/les lieu(x) où vous avez écrit pour ce livre ?

Dans la bibliothèque de la maison que j’habite dans le Bourbonnais, au milieu de la campagne, à côté de bois giboyeux et non loin de la magnifique forêt de Tronçais. J’étais évidemment entouré de nombreux livres consacrés à l’art cynégétique…

Quels sont vos auteurs favoris, ou ceux qui vous inspirent ou que vous considérez comme vos modèles ?

Les grands auteurs de la littérature française mais aussi Gaston Phébus bien évidemment.  Avec une mention particulière pour Les Contes de la bécasse de Guy de Maupassant, bien sûr, et dans les années 80 Le Bréviaire du chasseur Gastinne-Renette de Gérard Desjeux aux Éditions Garnier.

Comment avez-vous rencontré les Editions du Gerfaut ?

Comme tout chasseur, j’ai connu les éditions du Gerfaut par les livres publiés par cette maison d’édition.

Travaillant dans l’édition j’ai eu la chance de rencontré Bernard Fassbender lorsqu’il dirigeait le Gerfaut et c’est aussi à la suite d’une collaboration professionnelle avec Christophe Savouré que je me suis approché à nouveau du Gerfaut.   

 * Qui va à la chasse perd sa place, Éditions du Gerfaut, 2017

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Pas de produits dans le panier