Natif du Nord (Rubrouck), aujourd’hui installé dans le Pas-de-Calais, Willy Schraen est père de 3 enfants. A l’origine amateur de petit gibier de plaine (perdrix grise et lièvre) puis de migrateurs, il est aussi passionné par le grand gibier et notamment le sanglier en battue. Il est administrateur de la FDC du Pas-de-Calais en 2007, Président de la FDC du Pas-de-Calais (34 000 chasseurs) depuis 2010, Président de la FNC (1,100 000 chasseurs) depuis le 24 août 2016. Elu à 47 ans, il est le plus jeune président de la FNC. Il est également Président de la Fédération régionale des chasseurs des Hauts de France depuis le 16 septembre 2016. Il assume son franc-parler et revendique la ruralité comme un mode de vie choisi et non subi qu’il vit au quotidien dans sa commune de Bayenghem-lès-Éperlecques dont il est conseiller municipal.

  • Un chasseur en campagne

    19,90 Disponible 18 août 2020.
    Auteur :

    Pour une défense de la ruralité !

    Depuis son élection à la tête de la Fédération nationale des chasseurs en août 2016, Willy Schraen a multiplié les réformes et engagé un dialogue permanent pour tenter de faciliter les relations entre le monde de la chasse et les autres utilisateurs de la nature. Homme de convictions, il a une véritable vision politique sur la ruralité et son avenir, sur la place de la chasse dans une société de plus en plus tournée vers les villes et déconnectée de ses racines. Ses nombreuses rencontres au sommet de l’État lui ont permis de faire entrer la chasse dans le XXIe siècle : baisse du prix du permis de chasser national, autorisation de prélèvements d’animaux par quota en fonction des populations, renforcement drastique de la sécurité, …

    Sa combativité a provoqué la réaction de tous ceux qui militent pour l’abrogation de la chasse en France : animalistes, antispécistes, végans, etc. Il assure pourtant que les chasseurs sont les premiers écologistes de France. Au point que s’affrontent aujourd’hui une écologie pratique et une écologie dogmatique.

    Dans cet essai, Willy Schraen se livre à une évaluation de notre société fracturée, dont les élites ont longtemps ignoré la vie des citoyens ruraux. Il propose des solutions pour une reconquête des territoires par les citoyens et un remaillage entre ville et campagne, dans lequel une chasse éthique et raisonnée doit à la fois se maintenir et trouver sa place. Il l’affirme haut et fort : « La chasse est trop belle pour mourir d’incompréhension et la nature sans la ruralité ne pourrait survivre bien longtemps. »

    Télécharger la couverture en HD
    Précommander