“Né d’un père ingénieur des Eaux et Forêts jurassien et d’une mère fille de viticulteurs mâconnais, les génomes parentaux militaient pour une symbiose du bois et du vin qui traça la carrière de Jean-Paul Lacroix à sa sortie de l’Institut national agronomique et de l’École nationale des Eaux et Forêts de Nancy.
Les postes qu’il occupa dans la Nièvre et plus généralement en Bourgogne en firent un spécialiste reconnu du chêne, si motivé par les relations bois vin qu’il fut chargé très officiellement par l’O.N.F de suivre et d’étudier les problèmes de provenance des chênes et de leur utilisation en mariage avec les crus de vin. Il conserva cette fonction jusqu’à son départ à la retraite comme ingénieur général en 2002 et il est l’un des pionnier de ma traçabilité de la filière chêne pour la tonnellerie.”

  • Bois de tonnellerie

    45,50
    Auteur :

    Dans notre civilisation, le tonneau a tenu une place exceptionnelle. Il marie deux univers mythiques chez l’homme: la vigne et le vin, la forêt et le chêne. La fabrication de cette voûte roulante totalement étanche fait de la tonnellerie un art véritable au service d’une technique très élaborée qui a peu varié pendant deux millénaires. Ce noble objet de chêne manqua néanmoins de périr sous les coups forcenés du progrès, le bois passant de mode au milieu du XXe siècle. Recherche scientifique, viticulteurs, tonneliers et forestiers unis dans un même combat apparemment désespéré, le sauvèrent en mettant en évidence ses inégalables qualités d’instrument de vinification.À chaque cru de vin, son cru de chêne, pour le meilleur. Forestier et bourguignon, Jean-Paul Lacroix nous réjouit d’avoir peint avec savoir et jubilation la prodigieuse et merveilleuse fresque des rapports consubstantiels entre la forêt, la vigne, le vin et le tonneau.

    Télécharger la couverture en HD
    Ajouter au panier