Les espèces envahissantes d'ici et d'ailleurs

  • janvier 2016
  • 17X24
  • Broché
  • 192 pages
  • ISBN : 9782351911587
  • ISBN version numérique : 9782351911624
  • 28.00 €
Alerte ! Algues tueuses, plantes allergisantes, insectes ravageurs, pigeons contagieux, méduses géantes et autres espèces au tempérament envahissant défrayent de plus en plus souvent la chronique. Leurs proliférations sont difficilement maîtrisables et bouleversent les écosystèmes.

Quel est le portrait-robot de ces super-espèces ? À l’heure où tant d’autres espèces sont en voie d’extinction, quelles sont les clés de leur formidable succès ? Quelles nuisances peuvent-elles provoquer sur le plan environnemental, économique ou sanitaire ? À qui la faute ? Pourquoi est-il si difficile de les maîtriser ? Où en est la recherche de solutions durables et efficaces ? Que pouvons-nous faire à notre échelle ?

Alors que l’Union européenne vient de mettre en application son tout premier règlement sur la prévention et la lutte contre les espèces exotiques envahissantes, cet ouvrage offre de nombreux repères pour mieux comprendre les invasions biologiques. Il suggère des solutions innovantes pour en réduire les dommages, mais aussi pour apprendre à vivre avec ce nouveau phénomène planétaire.

Une synthèse inédite sur les espèces envahissantes d’ici et d’ailleurs, suivie d’une présentation détaillée de 32 d’entre elles.

On en parle

« L’ouvrage propose de nombreuses photos, des illustrations et des graphiques, mettant en images les propos de Étienne Branquart et Guillaume Fried. (...) Les espèces envahissantes d’ici et d’ailleurs est un très bel ouvrage, imprimé sur un agréable papier glacé, à acheter pour soi, ou à offrir. »
(Olivier Kauf, Notre Siècle, 3 novembre 2016)
Lire l’article complet

« The writing is concise, documented and based on recent scientific literature in ecology. »
(Dominique Strasberg, Biological Invasions, octobre 2016)

« Agir en amont contre les plantes envahissantes est plus efficace. » Guillaume Fried a été interviewé dans Plantes et santé (octobre 2016).

« Voilà un livre qui ne cache rien. Et aucune "vérité" n’y est professée. C’est suffisamment rare, quand on évoque les espèces envahissantes, pour devoir être souligné. [...] Innovant et informatif sur le sujet délicat et sensible des espèces envahissantes. »
(Jacques Tassin, Le courrier de la nature, septembre 2016)

Cet ouvrage était la lecture recommandée par L’Avenir pour mieux comprendre le phénomène des espèces envahissantes.
(Dominique Wauthy, L’Avenir, 15 juillet 2016)
Lire l’article complet

L’un des auteurs des Espèces envahissantes d’ici et d’ailleurs, Étienne Branquart, était l’expert interrogé par Le Soir à l’occasion de la publication de la liste noire des espèces invasives de l’Union européenne.
(Michel de Muelenaere, Le Soir, 14 juillet 2016)

Le livre a été présenté sur le site de la Société Royale Forestière de Belgique en juillet 2016 (David Dancart, SFRB, juillet 2016).
Lire l’article complet

« Ce livre passionnant permet de comprendre ces invasions et d’imaginer des solutions pour vivre avec un phénomène planétaire. »
(Salamandre, juin-juillet 2016)

L’ouvrage a été utilisé comme référence dans la lettre d’information n°11 du groupe de travail « Invasions biologiques en milieux aquatiques ». (avril 2016)

« Un ouvrage que tout gestionnaire doit avoir sous la main. »
(Mille Lieux, 26/04/2016)
L’ouvrage a été présenté dans le n°72 du magazine Natagora.(mars-avril 2016)

« Cet ouvrage offre de nombreux repères pour mieux comprendre les invasions biologiques. Il suggère des solutions innovantes pour en réduire les dommages. » (Mouvement Communal, mars 2016)

L’ouvrage a été présenté dans un article des pages littéraires.
(Trans-Europa Médias, mars 2016)

« Je vous le conseille vraiment parce que c’est intéressant, c’est un livre de scientifiques, c’est-à-dire qu’on pose les problèmes, on les explique. »
(Patrick Mioulane, RMC, « Votre jardin », 12 mars 2016)
Réécouter l’émission

L’ouvrage a été présenté dans la rubrique « À lire ».
(Mouvement Communal, mars 2016)

L’ouvrage a servi de base à l’article « Attention, plantes envahissantes ! »
(Violaine Jadoul, Imagine demain le monde, mars 2016)

« J’ai appris énormément de choses en lisant votre ouvrage, qui est extrêmement intéressant. »
(Véronique Thybergien à Étienne Branquart lors d’une interview dans « Questions-Clés », La Première, le 24 février 2016)
Réécouter l’émission

« Dans chaque analyse de cas, les deux hommes détaillent les facteurs de prolifération de l’espèce, les nuisances qu’elle génère et préconisent des pistes pour rétablir un équilibre des populations. »
(Daily Science, 20 janvier 2016)
Lire l’article complet

Étienne Branquart était au micro d’Alexandre Wajnberg sur Radio Campus, mardi 18 janvier 2016.
Réécouter l’émission

« À l’aide de nombreux dessins et de jolies photographies en couleur, chacun prend conscience des enjeux qui se déroulent un peu partout à travers les deux hémisphères et découvre des remèdes inédits. »
(Daniel Bastié, Bruxelles News, 18 janvier 2016)

« Ce livre très documenté et richement illustré permet de comprendre les évolutions qui participent à la dynamique des populations animales et végétales envahissantes. Le lecteur pressé pourra directement accéder au focus sur les 32 espèces invasives, l’essentiel y est présenté sous une forme très pédagogique. »
(Yves Bastien, Revue forestière française, novembre-décembre 2015)

Carte blanche

Espèces exotiques envahissantes : un nouveau défi pour l’Europe !

La première liste d’espèces exotiques envahissantes règlementées par l’Union européenne sera publiée au Journal officiel dans quelques jours. Berces géantes, jussie à grandes fleurs, écrevisse de Louisiane, frelon asiatique, goujon asiatique, grenouille taureau et autre écureuil gris feront très vraisemblablement partie de cette première liste de 37 espèces. Dès sa publication, une série de nouvelles obligations détaillées dans le Règlement (UE) n°1143/2014 devront être prises en compte par les États européens. Toutes les espèces listées seront frappées d’une interdiction d’importation et de commercialisation. Sauf exception, elles ne pourront plus être ni élevées, ni détenues, ni introduites dans la nature. Une lutte active devra en outre être menée sur le terrain, là où c’est encore possible pour les éliminer complètement et, ailleurs, pour limiter leur expansion et les nuisances qui en découlent.

La lutte contre les espèces exotiques envahissantes est une tâche difficile. Combien de gestionnaires sont aujourd’hui découragés avec le sentiment que rien n’a vraiment changé ou si peu après des années de lutte et des milliers d’euros engloutis ? Grâce à leur prolificité et à leur capacité d’adaptation hors norme, elles sont capables de compenser rapidement les pertes encourues et tiennent ainsi en respect les gestionnaires les plus acharnés. Comble de malchance, les sites dans lesquels elles finissent par être éliminées sont souvent vite recolonisés par d’autres espèces « proliférantes » !

Impossible donc de maîtriser un tant soit peu la nature exubérante de toutes ces espèces ? Pas si sûr ! D’abord, parce que l’arrivée du Règlement européen devrait enfin permettre d’agir de manière préventive et efficace en fermant le robinet des nouvelles introductions. Ensuite, parce que l’expérience montre qu’on peut effectivement freiner la prolifération des espèces envahissantes en limitant leurs ressources alimentaires et en favorisant leurs prédateurs naturels. La gestion différenciée des espaces verts, des milieux agricoles et des habitats forestiers, directement inspirée du fonctionnement des écosystèmes naturels, permet d’atteindre ce double objectif. Elle constitue la meilleure piste pour apporter une solution durable à cette problématique mondiale. Mais cette approche nécessite aussi une profonde remise en cause de la manière avec laquelle nous gérons aujourd’hui tous ces milieux ! L’Europe est-elle vraiment prête à relever ce défi ?

Étienne Branquart & Guillaume Fried, auteurs de Espèces envahissantes d’ici et d’ailleurs

* La carte blanche des auteurs a été présentée par Tela Botanica, réseau collaboratif de botanistes, le 18 janvier 2016.
Lire l’article complet

* La carte blanche des auteurs a été présentée le 28 janvier 2016 dans le magazine Pays des Alpes Maritimes.